«Il n'est pas besoin d'esprit créatif pour déceler une mauvaise solution ; mais il en faut un pour déceler une mauvaise question.»

Ardrey

Le modèle d’intervention d’espace libre coaching de familles

1. Les fondements de notre travail avec les familles se basent sur une clarification
    précise du mandat et la formulation d’objectifs mesurables.

  • Dans le premier entretien, lors de la mise en place du mandat, nous travaillons avec toutes les personnes présentes sur les thèmes importants dans la famille et sur les objectifs généraux.
  • Dans la suite du processus, nous définissons avec la famille des objectifs précis qui seront évalués à des moments déterminés.
  • Il nous paraît important de prendre au sérieux la vision des personnes concernées et de l’utiliser comme une ressource dans le processus de changements.
  • Lors de mandats officiels, nous différencions soigneusement les divers éléments du mandat (ceux qui relèvent du contenu à caractère « obligatoire » et du contenu à caractère « volontaire ») et aménageons notre tâche et rôle en conséquence.
  • Dans la phase de clarification, nous sommes attentifs aux possibilités spécifiques et organisationnelles offertes par espace libre coaching de familles et celles offertes par la famille, puis évaluons l’adéquation du mandat.
  • Nous formulons le mandat de manière transparente vis-à-vis des clients.
  • Du fait que les différents participants défendent des points de vue divergents, nous adaptons le setting en fonction des personnes et des moyens d’intervention.

 

2. Nous avons pour principe d’adopter une attitude multidirectionnelle, qui prend
    en compte le bien de la famille dans son ensemble et ce, aussi bien dans la
    formulation des objectifs, que dans la planification ou la mise en place des
    moyens d’intervention.

  • En sachant qu’une famille ne va bien que lorsque tous ses membres vont bien eux aussi, nous tenons compte, dans le coaching de familles, des besoins de chacun de ses membres. Il va de soi que nous faisons la distinction entre les « désirs » et les « besoins ».
  • Lors de besoins divergents, nous veillons à ce que tous les partis puissent être entendus et accompagnés dans le processus de négociation familiale.
  • Nous considérons les membres de la famille qui ne sont pas présents comme faisant partie du système et adoptons une attitude neutre à leur encontre.
  • Au début d’un mandat officiel, il est possible d’avoir différents mandats qui ont été définis. Nous travaillons avec la famille sur l’équilibre entre l’obligation d’honorer le mandat et le fait qu’elle soit ou devienne partie prenante dans le processus.
  • Pour assurer une vision claire, nous estimons qu’il s’avère raisonnable et sensé que les collaborateurs-trices d’espace libre coaching de familles puissent avoir un regard critique entre eux et puissent par ex. (se) transmettre le mandat à un moment donné.

 

3. Une de nos préoccupations principales est de renforcer les compétences et
    ressources de la famille dans son entité, mais aussi auprès de chacun de ses
    membres. Nous agissons autant que nécessaire et si peu que possible afin
    d’étayer l’équilibre du système familial ou d’aider celui-ci à le retrouver.

  • espace libre coaching de familles adapte ses prestations pour atteindre les objectifs convenus et modifie au besoin la durée, l’intensité et le setting des consultations et des accompagnements.
  • Nous estimons utile, dans la plupart des cas, que la famille soit soutenue pour un temps limité, afin de laisser la possibilité à celle-ci, d’expérimenter et de mettre en place les nouvelles stratégies. Une séance d’évaluation détermine si d’autres moyens de soutien s’avèrent nécessaires pour la suite.
  • Le coaching de familles est aménagé de telle sorte que la famille puisse surmonter son quotidien à nouveau par elle-même. La collaboration se termine soit lorsque les buts définis sont atteints, soit lorsque les possibilités de coopération et les perspectives de changements sont épuisées. Dans des situations exceptionnelles seulement, les familles ont besoin d’un soutien durable, dont les modalités doivent être réglées au cas par cas.
  • Par principe, nous considérons que les solutions doivent être suffisamment bonnes pour qu’elles contribuent à rétablir un équilibre dans la famille et que les critères du code civil concernant la protection de l’enfant soient respectés. Dans ce sens, il en va d’objectifs minimaux et non de solutions optimales.
  • La probabilité que la famille maîtrise elle-même ses propres défis augmente lorsque l’intervention se focalise sur la valorisation des ressources. De ce fait, notre tâche consiste à soutenir la famille dans la recherche de ses propres solutions même si celles-ci, parfois, ne répondent pas aux attentes de la norme en vigueur.

 

4. Notre approche se caractérise par une proximité dans le quotidien et l’immersion
    dans des conditions de vie spécifiques.

  • Nous allons chercher les personnes là où elles se trouvent et travaillons sur les thèmes qui préoccupent ses membres, ici et maintenant, dans leur propre milieu de vie.
  • La réalisation des objectifs principaux est décortiquée et ramenée à de petits pas concrets, insérés dans la vie de tous les jours.
  • Notre intervention s’intègre dans les situations de la vie quotidienne afin de pouvoir au besoin et lorsque c’est possible, les observer en live ou les enregistrer sur vidéo.
  • Lorsque le collaborateur-trice d’espace libre coaching de familles intervient dans une famille, celui-ci/celle-ci fait attention à être présent-e dans des moments distincts, où l’intensité du stress varie et propose, au besoin, un soutien actif.
  • Lors de la construction des solutions, nous prenons en considération les conditions sociales, matérielles et environnementales de la famille.

 

5. Nous adaptons nos interventions aux situations et tenons compte à la fois, de la
    logique interne de la famille et de ses possibilités de développement (actuelle-
    ment en suspens).

  • espace libre coaching de familles tient compte des conditions culturelles et éthiques, entre autres, lors du choix des buts et des moyens à utiliser dans telle ou telle famille.
  • Nous adaptons notre intervention en fonction de la motivation de la famille, de sa disposition à entrer en matière et convenons des changements indispensables à réaliser.
  • Les solutions développées doivent faire sens pour les clients et doivent être réalisables. C’est pourquoi nous nous basons sur les stratégies qui fonctionnent déjà dans la famille pour créer les solutions futures.
  • Notre tâche est d’utiliser la vision des participants dans le processus de changements et de la diviser en de petits buts réalisables.
  • La famille se trouve alors en position de pouvoir avancer par petits pas, que nous pouvons reconnaître et valoriser, ce qui favorise la motivation à poursuivre les objectifs.
  • Les conditions-cadres et la mise en place des interventions s’étayent sur des concepts méthodologiques et spécifiques.
  • Au besoin, nous transmettons les savoirs appropriés aux participants afin d’élargir leur perspective et d’optimiser leur possibilité d’action.

 

6. Nous travaillons avec les différents acteurs du réseau (existants ou futurs) et les
    associons à nos actions et réflexions.

  • Au cours du premier entretien, lors de la mise en place du mandat, les collaborateurs-trices d’espace libre coaching de familles dressent un aperçu des institutions ou personnes concernées par la situation, ainsi que les stratégies s’étant avérées utiles jusque-là.
  • Aussi bien les familles que les autres services mandants sont informés du fait que nous visons à un travail de collaboration avec les différents acteurs du réseau.
  • Nous coordonnons les actions de l’intervention et les questions liées aux objectifs qui ont été posés avec les autres systèmes d’aide et convenons de la manière de procéder.
  • Lorsqu’au cours d’une intervention, nous constatons que les objectifs mis en place ne sont pas du ressort d’espace libre coaching de familles nous nous engageons à ce que le ou les services concernés puissent intervenir.
  • Dans les mandats officiels, nous documentons et informons les services mandants au moyen des informations nécessaires tout en tenant compte de la confidentialité.
  • Lors de mandat de clarification, nous nous appuyons sur des savoirs spécifiques et fondés, afin de prendre position sur les questions soumises par le mandant.

 

7. Nous évaluons régulièrement notre travail et utilisons des ressources aussi bien
    internes qu’externes pour favoriser nos réflexions.

  • Les collaborateurs-trices d’espace libre coaching de familles travaillent de façon autonome sur le terrain. Ils forment également une équipe au sein de laquelle ils trouvent appui.
  • Les intervisions et présentations de situations permettent d’assurer un soutien aussi bien spécialisé que personnel.
  • La supervision et la formation continue nous permettent d’élargir notre horizon grâce aux stimulations externes.

 

 

Spacer HomeSpacer EmailSpacer Print